Article

Libération des données juridiques de jugements.qc.ca

 

Ceci est tiré d'une entrevue avec Alex et Rory, deux participants de Hackons la Corruption qui oeuvrent à libéré des données juridiques pour aider à la lutte contre la corruption.

La Société québécoise d’information juridique (SOQUIJ) analyse l’information juridique en provenance des tribunaux québécois et la diffuse sur www.jugements.qc.ca. Cette information est disponible librement, mais sa forme ne correspond pas à tous les critères de qualité des données dites ouvertes. En fait, ces données ne sont pas structurées : elles sont disponibles seulement sur des pages web en format HTML, ce qui signifie que des développeurs ne peuvent pas les croiser facilement avec d’autres bases de données afin de développer des applications.

L’idée, c’est d’effectuer le moissonnage de ces données pour les extraire dans un format utilisable. Mais seulement une partie de l’information qu’elles contiennent pourra être extraite de manière automatisée, par exemple la date, le lieu et certaines informations sur les parties en litige. Pour le reste, il faudra inévitablement les lire et compléter l’information manuellement. Mais un tel chantier serait long et fastidieux : il faut donc créer une méthode de “crowdsourcing” pour que d’autres utilisateurs sur le web puissent venir contribuer à l’enrichissement de cette base de données véritablement ouverte.

À terme, cette information pourrait être utile à plusieurs égards, et elle pourrait notamment être cruciale pour réaliser les objectifs du Hackathon du mois de novembre. Nous pourrions par exemple tenter de trouver quels jugements portent sur des affaires de fraudes ou de corruption. Encore une fois, il faudrait faire appel à la communauté citoyenne pour lire et analyser les jugements, et déterminer quelles affaires sont relatives à la corruption. Le cas échéant, nous pourrions même préciser le type corruption et géolocaliser. Évidemment, l’application ainsi créée ne cherchera pas la délation. Mais puisque les données existent quelque part à l’état brut, il nous apparait nécessaire de créer un tel outil citoyen pour se donner collectivement les moyens de lutter contre la corruption.
 

comments powered by Disqus
Dernière mise à jour le: Sep 21, 2012