Document

Les données ouvertes pour les citoyens

 

Est-ce que la province du Québec publie des données civiques?

En bref, elle ne le fait pas. Pour rendre ses données civiques accessibles, l’organisme qui les produit doit autoriser tout usager pour utiliser l’information, la fusionner avec d’autres données, la modifier ou la redistribuer librement.

Les données doivent être rendues disponibles dans un format facilement lisible et traitable par n’importe quelle technologie informatique libre ou propriétaire. Les données doivent être rassemblées en un portail raffraîchi périodiquement. Si l’information est sauvegardée en format PDF ou répartie en plusieurs sites web, elle sera difficilement utilisable.

Pour les citoyens

Nous croyons que les citoyens du Québec souhaitent s’impliquer activement dans la vie démocratique de leur communauté.

Rendre les données publiques librement accessibles à tous est reconnu comme un important facteur d’innovation sociale et économique. La disponibilité des informations publiques incite à une plus forte participation des citoyens aux décisions publiques tout en renforçant les liens entre les citoyens et leurs représentants. Grâce à l’ouverture des données, le public peut enfin enrichir, améliorer et valoriser les données produites par les collectivités et l’administration publique, en développant des applications ou des programmes qui permettent à tout un chacun de tirer un meilleur parti des services publics en les rendant plus accessibles et adaptés aux besoins.

Citoyens, chercheurs, entrepreneurs et collectivités bénéficient tous de l'ouverture des données publiques dans une société où le web mobile se développe à grande vitesse et où les technologies permettent un traitement simplifié d’un grand nombre d’informations. La réutilisation des données publiques est riche en potentiel. Elle permet le développement de services innovateurs développés par et pour les usagers. Elle rend possible le développement d’une expertise locale en plus de créer de nombreuses opportunités économiques.

Jusqu'ici, les initiatives municipales ont montré l'intérêt que peuvent apporter les données ouvertes. Au Québec, on pensera notamment à ZoneCone, une application web permettant de voir les travaux en cours sur un itinéraire routier, Resto-Net, un outil permettant d'avoir en un clin d'oeil les rapports d'inspection sanitaire par restaurant ou encore Trouver Un Livre, une application permettant de savoir si un livre se trouve déjà dans une librairie près de chez soi. Les sites qui utilisent les données ouvertes ont aidé plus de 150 000 Québecois; 25 000 patineurs ont consulté PatinerMontréal, 70 000 personnes ont consulté plus de 800 000 pages à propos de la salubrité des restaurants sur Resto-Net.ca et plus de 50 000 conducteurs ont utilisé ZoneCone pour éviter les chantiers de construction.

Ces applications ne sont que le début, et nous nous attendons à voir appaître bien plus d'outils pour le domaine du transport, de la sécurité, du logement, de la santé, et bien sûr des outils nous permettant de mieux comprendre le fonctionnement de l'appareil politique (finances, budgets, décisions).

Et qu'en est-il de la confidentialité de mes informations?

L’accessibilité des données ouvertes ne tente pas de rendre publique TOUTE l’information rassemblée par le gouvernement. Cela veut dire que des documents personnels, comme vos dossiers médicaux, ne seront jamais partagés publiquement. Cependant, des informations inoffensives, comme les rapports budgétaires, l’emplacement des parcs publics et les horaires d’autobus pourraient tous être partagés.

Dernière mise à jour le:
Saturday, December 8th, 2012 - 11:27 AM